Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Passions

  • Les diverses applications de l'huile de Macadamia

    Huile de Macadamia

    MacFlowers.JPGL'huile de Macadamia se présente sous une forme visqueuse, d'une couleur jaune qui vire un peu vers le vert. Elle ne laisse aucune sensation de gras sur la peau car elle a un pouvoir de pénétration très rapide. Son odeur rappelle agréablement celle des noisettes. L'huile provient de la noix renfermée dans les coques des fruits. Son extraction se fait par pression à froid. Elle est excellente par rapport à celle que l'on extrait par solvant. L'huile de Macadamia contient plusieurs acides gras, entre autres l'acide oléique, l'acide linolénique et l'acide palmitique. Elle est appréciée dans divers domaines, médicinal, culinaire et cosmétique.

    Macadamia ternifolia

    Macadamia ternifolia est le nom botanique sous lequel on connaît l'arbre qui donne l'huile du même nom. Il fait partie de la famille des Protéacées et pousse particulièrement au Kenya, en Afrique du Sud, en Australie et à Hawaï. Le macadamier est un grand arbre pouvant atteindre une hauteur de 15 mètres. Il porte des fruits qui donnent des noix renfermant une amande riche en phosphore, en vitamines A, B1, B2, et E, en calcium, en protéines et en hydrates de carbone. Les noix, comestibles, ne contiennent pas de cholestérol.

    Les diverses applications de l'huile de Macadamia

    L'huile de Macadamia a des effets bénéfiques sur la peau. Elle a la propriété de soulager les peaux irritées, les gerçures et les crevasses. Elle a un effet protecteur, contre les ultraviolets par exemple. Cet extrait huileux peut guérir ou prévenir les vergetures. Il entre également dans le traitement des varices, des jambes lourdes ainsi que des hémorroïdes. Dotée d'un pouvoir hydratant, adoucissant et assouplissant remarquable, l'huile de Macadamia répare les peaux abîmées et fragiles. Elle s'avère efficace pour les cheveux ternes en leur rendant éclat et brillance si on l'utilise en masque capillaire. Grâce aux acides mono-insaturés qu'elle contient, elle agit positivement sur les problèmes cardio-vasculaires pouvant ainsi diminuer les risques d'accidents. Cette huile constitue un bon antioxydant par la présence de l'acide palmitique présent dans sa composition. Dans le domaine culinaire, elle est parfaite pour la confection des gâteaux et des préparations sucrées. Elle relève également le goût de la salade.

    Conseils d'utilisation de l'huile de Macadamia

    L'huile de Macadamia est très bien tolérée par les femmes enceintes ou allaitantes contrairement à d'autres huiles. Il est conseillé de l'appliquer sur une peau humide pour que son efficacité soit optimale. Une application sur le corps et le visage, deux fois par jour est nécessaire pour une bonne revitalisation de l'épiderme. Elle fera une excellente huile de massage, si on l'associe à d'autres huiles végétales. L'huile de Macadamia doit se conserver dans un lieu sec, loin des sources lumineuses.

     

    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Noix_de_macadamia

    http://www.mr-plantes.com/2014/12/huile-de-macadamia/

  • Médecine naturelle explication

    Le bien-être passe avant tout par la santé. Pour être en bonne santé, vous pouvez consulter régulièrement votre médecin généraliste. Mais comme certaines personnes, vous craignez peut-être de devenir accro à certaines substances. Dans ce cas, vous pouvez vous tourner vers les médecines naturelles. Ce que l’on regroupe sous le terme « médecine naturelle » est en fait un corpus de différentes techniques médicales que l’on nomme aussi « médecines douces » ou « médecines alternatives ».

    GINGEMBRE.jpgCes techniques permettent de guérir des maladies assez bénignes, qu’elles soient infectieuses comme un rhume, ou physiques comme un léger déplacement de vertèbres. Mais surtout, elles permettent d’acquérir un bien être que ne peut pas forcément vous apporter la voie médicale traditionnelle. En effet, les différentes médecines naturelles sont réputées pour annihiler le stress, l'angoisse et les désagréments physiques qui accompagnent ces maux. On peut décomposer la médecine naturelle en plusieurs secteurs. Tout d’abord, la « médecine de bien-être ». Les spécialités qui entrent en jeu ici sont la chromothérapie, où l’art de soigner par la couleur, l’héliothérapie, qui sont des soins dispensés par l’exposition au soleil, la musicothérapie, soins par la musique qui agit sur les émotions, l’hypnose et la sophrologie ou encore l’aromathérapie. Toutes ces techniques ont des résultats si l’on accepte de s’y plonger totalement. La couleur, la musique ou le soleil peuvent parfaitement avoir des effets sur la santé, si ce n’est sur le mental.

    Or, le mental a une action sur le physique ; si on déprime, on est un peu plus sensible aux maladies. Arrivent ensuite les techniques qui agissent directement sur le physique, avec plus ou moins d’effets. On trouve par exemple l’acupuncture, technique chinoise ancestrale qui agit sur des points d’énergie. On peut également parler du massage. Le massage peut à la fois agir sur le corps, en travaillant sur des muscles contractés, des zones tendues, mais aussi sur l’esprit. Après tout, qui a-t-il de plus agréable que de s’arrêter un peu de travailler, de courir, pour se relaxer pendant un massage. Vient ensuite l’ostéopathie, où le médecin ostéopathe manipule le patient pour, par exemple, lui remettre une vertèbre en place, ou le guérir d’une mauvaise position du dos. Les techniques de respiration agissent également sur le corps, en régulant le taux d’oxygène dans le corps et donc dans les muscles.

    Il y a aussi les techniques de médecine naturelle qui se basent sur une prise médicamenteuse, un apport pour l’organisme. La phytothérapie par exemple, puise dans les plantes des éléments susceptibles de renforcer l’organisme et l’aider à lutter contre les agressions extérieures. L’oligothérapie apporte au corps des oligoéléments afin de combler une carence, ou lutter contre une maladie. En bref, la médecine naturelle regroupe un grand nombre de techniques, qui permettent d’acquérir un bien-être mental et physique. Cependant, il faut garder à l’esprit que certaines de ces disciplines ne sont pas reconnues par l’Etat, et par conséquent il faut bien se renseigner avant de consulter plusieurs fois. Il faut oser arrêter si les techniques de votre praticien ne vous conviennent pas. Rappelez-vous que la médecine naturelle, en plus des soins, a pour but d’apporter un bien-être que vous n’obtiendrez pas si le praticien vous déplait.

    Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9decine_non_conventionnelle

     

  • Le houblon

    Le houblon ou humulus lupulus fut introduit en France au 12éme siècle, c'est une grande plante grimpante qui se cultive encore dans l'Est et le nord de la France . Les pays de l'Est sont les principaux producteurs de houblon.
    Ce sont les inflorescences femelles ou cônes que l'on utilise dans la préparation de la bière pour la saveur amère qu'elles apportent.

    Le houblon, actualité, blog,planteEn phytothérapie ce sont aussi les inflorescences femelles qui sont utilisées pour leurs vertus thérapeutiques ; le houblon est dans la tradition employé depuis longtemps comme tonique amer et stomachique. Dans les pays germaniques, le houblon se voit utilisé pour calmer l'agitation et les troubles du sommeil de l'enfant, une technique qui peut sembler bizarre au premier abord, consiste à remplir des oreillers de cônes de houblon pour favoriser l'endormissement et le sommeil des enfants. Cette technique est en fait justifiée, car les cônes de houblon contiennent une huile essentielle volatile qui a des propriétés hypnotiques et sédatives. Le houblon ou plutôt des gélules d'inflorescences femelles cryobroyées sont aussi très efficaces lorsqu'il s'agit de traiter les troubles du sommeil des adultes.
    En outre le houblon améliorera aussi les états anxieux et régulera l'humeur des personnes dépressives.
    A savoir que le houblon contient aussi des substances se rapprochant de l'action des oestrogènes et peut donc être prescrit aux femmes souffrant de règles insuffisantes et douloureuses et pour contrebalancer le déficit en oestrogènes au moment de la ménopause.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Houblon

    http://www.mr-plantes.com/2014/05/houblon/

    http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/houblon.htm